Me poser sur mon blog après une journée bien remplie, de tout.

Le travail, et je dirais que c'est la seule chose que j'ai aimé, j'ai la chance de faire un travail que j'adore. Dieu merci, il y en a eu une. 

La course après un artiste pour savoir où en est ma commande passée et partie de chez lui (USA) le 18 août dernier, que la Poste Française voit mais a pas quand même, m'occuper des cadeaux des 2 anniversaires de la Mouflette et de la Sister, continuer de m'occuper de la rentrée scolaire - Liste de fourniture tardive - Cars mal organisés - Horaires de la Mairie complètement faux et démerdes-toi Angellyca.... Je veux du chocolat avec de la guimauve dedans et des bisounours qui font des câlins.

Et qu'ça saute. Sinon je crie. Je hurle, même. Du coup, je me suis acheté une part de Pudding au chocolat. IL ME FAUT DU CHOCOLAT.

Joyland étant terminé, j'attaque un autre livre. 

Cellulaire Stephen King - Blog Anamnesis

Je n'avais pas l'intention, au départ, de reprendre un Stephen King. J'ai d'autres auteurs à lire et j'ai hâte de m'y mettre. Mais je suis une allumée du détail et celui-ci est de taille : Je l'avais commencé, puis posé sans poursuivre. Non pas par manque d'intérêt, mais par manque de temps. Maintenant que j'ai fais de la place en virant mon smartphone, la lecture à une place encore plus grande qu'avant. Et donc, non, je ne veux pas commencer un autre livre sans avoir fini celui là. Et si j'ai commencé Joyland, c'est uniquement parce que j'avais oublié Cellulaire. Donc, on répare.  

Je dois dire que ça démarre bien. Il faut dire que dans celui-là, on entre dans le vif du sujet tout de suite et c'est ce que j'aime, ou au moins, que ça ne prenne pas forcément 263 pages. Oui, je suis traumatisée parce que ça fait très beaucoup plein. 
On reste dans du King bien écrit, et dans une histoire intéressante, intrigante aussi, en tout cas pour l'instant. 

Si vous l'avez lu, sans me spoiler s'il vous plaît car je serai contrainte de ne pas valider votre commentaire pour préserver les gens ne l'ayant pas lu et venant ici, n'hésitez pas à me donner votre sentiment post-lecture !

49888801