Il est, ma foi, un peu délicat d'écrire ce genre d'article. Surtout lorsqu'il s'agit de parler d'écologie, de végétarisme et de nutrition dans un sens où on ne veut pas nécessairement en entendre parler. Parce que je sais que je vais fâcher des gens.
Je sais que je vais les fâcher, parce que mon opinion à leur égard n'est pas des plus sympathiques. Je vais tâcher de me contenter d'expliquer et de ne pas laisser mes intentions m'emporter. Après tout, je ne souhaite qu'une avancée.

 

Les industriels de l'agroalimentaire vous cachent des informations :

La petite info qui court : On nous cache bien des choses en tant que consommateurs. Dans notre bonne vieille nourriture, on planque gaiement des matières animales diverses, sans vous en informer. En clair, vous pourrez regarder les étiquettes autant que bon vous semblera : Vous ne verrez pas de traces de leurs présences sur l'emballage. Tout simplement parce qu'en France, il est parfaitement légal d'agir ainsi
L'article du Parisien à ce sujet ici.

Et quand vous êtes ce que je suis, c'est quelque peu dérangeant. Je suis végétarienne. Et si je considère que le veganisme n'est pas une nourriture adaptée à l'homme, je considère en revanche, que le végétarisme est une alternative très noble, acceptable.
Bien entendu, il faudra faire attention à vos apports, ce qui est loin d'être chose aisée, croyez-moi. En toute sincérité, il y a en réalité autant de carencés chez les gens mangeant de la viande que chez nous. C'est juste qu'on en parle moins. Les gens ne font pas forcément de bilans sanguins quand ça ne va pas, ce qui donne le résultat suivant : Ils ignorent totalement être carencés, et mettent leurs malaises sur le compte d'autre chose, généralement l'épuisement. Erreur que nous avons tous fait, moi la première.
Si ces analyses étaient effectuées, ils verraient leurs carences, comprendraient leur malaises et se rendraient compte que leur discours anti végétarisme, qui ne tenait déjà pas debout, s'effondre totalement, puisque leur consommation régulière de viande ne les a préservé de rien.
Ce que je dis là n'est pas une invention, il s'agit de résultats d'études sur la question. Cherchez, et lisez donc, vous me connaissez, je n'aime point mâcher le travail.

 

De quel droit on ne nous prévient pas, concernant ce que nous mangeons ?

Je mange des Paniers de Yoplait depuis des années. Mon végétarisme fait que je peux manger des produits laitiers, bien que j'en consomme très peu. Du moins, je mangeais des Paniers de Yolait. Pour finalement, lire un article sur le Parisien et découvrir que j'avale à mon insu, des matières animales, alors que je ne suis pas consentante pour ça. Donc je suis en colère.

Je gueule, parce que je refuse qu'on crache sur mon droit à choisir pour mon corps, pour ma vie. Il est de mon point de vue inadmissible qu'en France, on ne soit pas informés, en totalité, de ce que contiennent les produits qu'on avale. Je suis en colère, et n'en déplaise aux crétins décérébrés que ça fait rire, ma colère est légitime.

Je veux des lois qui nous protègent et qui obligent tous ces industriels de l'agroalimentaire à afficher en totalité ce qu'ils nous font avaler. Et s'ils ont honte, bien qu'ils changent de recettes ! Ils n'avaient qu'à pas plonger la tête la première dans cette mare de merde pour faire du fric.

Je refuse de vivre dans une société où on s'octroie le droit de me faire avaler des produits que je refuse d'ingurgiter par conviction. Convictions légitimes, que je refuse de voir moquées par des gens qui ont clairement l'intelligence là où d'autres s'assoient.
Si être incultes, se suicider à petit feu est un droit, ne pas s'en prendre gratuitement ceux qui refusent ce sort est un devoir.

 

La nourriture, source de plaisir uniquement ? 

La nourriture est forcément une source de plaisir. C'est normal, car on ne peut de toute évidence pas manger des choses que nous n'aimons pas. Le problème est que la nourriture, dans de nombreux esprits, est d'abord une source de plaisir avant d'être envisagée en fonction de son rôle premier : La nutrition.
Ainsi, les apports ne sont en réalité pas ce qui vient en premier à l'esprit chez la plupart des gens lorsqu'ils pensent à se nourrir. Ils mangent, se font plaisir et restent debout. C'est pour cette raison que, comme dit plus haut, il y a autant de carencés chez les gens consommant de la viande que chez les autres. Car le soucis des carences va au delà de l'application d'un régime végétarien ou non, mais est bel et bien présent parce que personne ne sait véritablement de quoi il  a besoin de façon journalière. Si je vous demande quelle quantité de fer ou de vitamines il vous faut de façon journalière, tout en nommant lesdites vitamines et en sachant à quoi elles servent, saurez-vous me répondre ? Pourtant, il vous faut le savoir. Pour tenir debout, ne pas vous retrouver à l'hôpital tôt ou tard.

Comprenez-moi bien : Je je vous jette pas la pierre. Il y a encore peu, je n'en savais rien moi-même. Il m'a fallu un état de santé quelque peu désagréable pour comprendre bien des choses. Je ne juge pas, mais l'ayant compris, j'essaie de le transmettre à mon tour.

Tout ça, ce dont vous avez besoin, c'est dans la nourriture. Donc n'envisager la nourriture qu'en fonction du plaisir qu'elle procure n'est en réalité pas une option, parce qu'elle impliquera forcément de mal manger, en tout cas, si vous tenez compte de ce qui est véhiculé.

Mais, si vous tenez compte d'un autre plaisir, alors la donne change. Le fait de manger sainement permet de découvrir d'autres aliments, bien éloignés de ceux qu'on vous met sans cesse sous le nez au travers de publicités. Ces chères pubs vous mettant en scène un pot de Nutella, le truc le plus infâme et addictif qui soit, en vous expliquant, sans le moindre complexe, juste en dessous, qu'il vous faut éviter de manger trop sucré ou trop gras. Comble de l'ironie.
Le plaisir se trouve dans les saveurs et en variant son alimentation, on s'offre tout simplement de se régaler chaque jours, sans se faire le moindre mal, bien au contraire puisque la recherche de ces aliments va se faire aussi en fonction de ce que vous apprenez d'eux, sur le plan nutritif, afin qu'ils vous soient réellement utiles.

Bien se nourrir inclus quantité de choses que personnellement, je lie au sens des responsabilités. Ça consiste à acheter, autant que faire se peut, des produits locaux, et à manifester votre volonté pour justement avoir davantage accès à ces produits plutôt qu'aux importations qui sont catastrophiques sur le plan écologique, et aussi, dans de nombreux cas, sur le plan humain. La terre à tout simplement besoin d'être en bonne santé pour vous fournir des aliments de qualité. Il est donc important de s'élever contre l'utilisation des pesticides et autres choses qui mettent à mal la planète. Cesser la consommation de viande qui est au delà du catastrophique sur le plan écologique, totalement inutile sur le plan nutritif contrairement à ce qu'on vous rabâche, en plus d'être un drame tout court, car des millions de vies sont sacrifiées par jour, dans les conditions les plus inacceptables qui soient.

 

Les chiffres alarmants de l'association L214 :

L'association L214 a récemment donné des chiffres. Si je savais que la situation concernant les animaux était immensément grave, j'ai appris, par leur biais, que c'est encore pire.

3 millions d'animaux tués chaque jour. 3 MILLIONS PAR JOUR. Et il s'agit de la France uniquement. Pour que vous mangiez votre steak, celui qui vous fait tant plaisir et qui ne vous sert pourtant à rien, si ce n'est de contribuer à ce massacre gratuit et révoltant.
Le PDF de L214 parlant de ces chiffres ici.

 

La tolérance et les écolos de comptoir.

Je préfère prévenir : La tolérance, je n'en ai plus. Pourquoi j'en aurais, alors que je suis raillée par des gens qui participent à ce massacre en toute connaissance de cause ? Alors que je fais face à des gens qui trouvent incroyable et même risible que je veuille m'élever contre une société qui me fait avaler de la merde à mon insu ?
J'ai de la tolérance pour les gens qui font des efforts. Pour les gens qui ne font pas preuve de mauvaise foi volontaire. Je n'ai pas à en avoir pour les hypocrites, les gens qui ne réfléchissent pas, et qui font de leur absence de neurones un drapeau en maltraitant les autres.

Il y a encore peu, j'en ai vu pleurer le départ de Nicolas Hulot, qui n'a pourtant fait que montrer sa médiocrité. Je les ai vu se plaindre en parlant des lobbies qui mettent à mal la planète. Ils se sont permis de critiquer le gouvernement en place (que je n'aime pas non plus, rassurez-vous). Pour ensuite prendre en photo leur steaks ou escalopes de poulet et autres plateaux de fruits de mer. Qu'ils sont drôles ces gens, à soigner leurs conscience, à se brosser dans le sens du poil. Quelle hypocrisie.
C'est si horrible ce gouvernement, les vilains lobbies qui puent et qui sont méchants avec Maman Planète !
Par contre, eux avec leur steak et autres poissons, ils n'ont pas du tout la sensation de faire partie des pires lobbies qui soient. Ils n'ont pas la sensation de participer au fait que la planète devient clairement inhabitable, pour chaque espèces d'animaux, y compris la notre.

Ces gens nous tuent, tuent même bon nombres de créatures, et pas seulement celles qu'ils avalent. Leur consommation stupide et démesurée à en réalité des conséquences dramatiques sur l'ensemble de la planète et des espèces. Tout simplement parce que ça dérègle totalement le fonctionnement naturel des choses. Ils consomment des animaux qui sont les prédateurs de d'autres. Ces gens causent donc le grave dérèglement dont je parle, puisque la régulation ne se fait plus. Ils se prennent eux mêmes pour les prédateurs de ces êtres au sens utile du terme, pourtant, leur chair et absence ne nous sert en rien, c'est même tout l'inverse.
Ce sont juste des gens qui s'imaginent supérieurs à toutes vies et qui sont prêts à tout pour dominer. Ils condamnent leurs propres enfants qu'ils prétendent aimer, en agissant de la sorte, puisqu'ils rendent eux même la terre inhabitable pour eux. Et ils s'en fichent, puisque se faire plaisir en mangeant de la viande passe en priorité, sinon ils arrêteraient. Voilà la réalité. Bien entendu, quantité d'excuses face à ce que je dis pourront être dites, mais personne ne reconnaîtra ce fait.

Mais vous avez raison. C'est de moi qu'il faut rire. C'est moi qui suis comique, à vouloir qu'on arrête de rendre la planète inhabitable pour nous. Je suis si drôle à vouloir qu'on ne vous fasse pas avaler des choses écoeurantes à votre insu, à finalement réclamer qu'on vous respecte. Je suis mignonne à penser que la vie des autres êtres a autant de valeur que la mienne. C'est hilarant. Je m'incline.

Et qu'on cesse de me dire que manger de la viande ou adopter un régime végétarien est un choix personnel. Je l'explique depuis maintenant longtemps : Un choix personnel n'implique que soi, à ma connaissance. Si ce choix implique la présence d'un tiers, ce choix n'est absolument plus personnel. Il est juste crassement égoïste, avec une touche de mauvaise foi, pour l'excuser.

 

Un petit rappel de la réalité :

Encore une fois : 3 MILLIONS D'ANIMAUX PAR JOUR. Avec toutes les conséquences sur la planète que ça à, car produire toute cette viande n'est pas sans conséquences, loin de là.

La pêche a aussi des conséquences d'une gravité extrême.

Prendre sa barque pour pêcher soi même, c'est être un chasseur, mais aller chercher son butin sous l'eau. Pour moi, ils vont dans le même panier, car la pratique est totalement identique, qu'ils l'acceptent ou non. Voir un pêcheur, même du dimanche, critiquer un chasseur et parler d'écologie, est un spectacle quelque peu dérangeant (et accessoirement comique) pour les véritables écolos et autre amoureux des animaux. J'en fais partie.
Les pêcheurs consomment aussi une nourriture qui n'est en réalité pas la leur. Les poissons qu'ils avalent sont la nourriture de leurs prédateurs et ils sont eux mêmes les prédateurs de d'autres. La pêche, même occasionnelle, à des conséquences graves, tout simplement parce que ces pêches occasionnelles mises bout à bout, en font une pêche gigantesque au final. Trois secondes de réflexion suffisent à comprendre ça.

C'est Illogique et totalement absurde. Pêcher et critiquer les chasseurs, c'est comme hurler face à la fourrure et porter du cuir en parallèle : Ça ne ressemble strictement à rien, puisqu'il s'agit de la même industrie.
Là encore, tout ce dont je parle, ce ne sont pas que mes mots et réflexions, ce sont aussi des études fiables. Études qui n'arrangent pas les gens qui ne veulent pas renoncer à un plaisir de quelques minutes. Plaisirs qui de surcroît, les fait non seulement mourir à petit feu, mais tue littéralement tout le monde.

 

Les convictions à géométrie variables.

On vous parle de ce type de convictions, parfois. Ces convictions changeantes en fonction de ses intérêts. Les convictions à géométrie variables sont, j'en conviens, une parfaite réalité. Cependant, ce concept est utilisé comme argument pour justifier qu'on ne fasse pas d'efforts. Une sorte d'acceptation d'une pseudo fatalité qui n'existe pas. L'humain en est capable alors autant s'incliner. Cette acceptation est surtout en réalité le discours qu'adoptent des gens peu courageux. Ils n'ont pas la moindre intention de faire des efforts, alors ils se cachent derrière une faculté humaine qui peut en réalité être combattue, avec un travail sur soi-même. Mais pour faire ce travail sur soi, il faut d'abord le vouloir et ne pas faire preuve de mauvaise foi.
Ils se cachent derrière cette possibilité, ou plutôt cette facilité, qu'est de se dire que tout le monde agit ainsi, et fait ses choix en fonction de ses propres plaisirs.

Et ma foi, ce qu'ils se passent dans leur esprits est très simple, en plus d'être grotesque : Si les autres le font, pourquoi se priveraient-on d'en faire autant ? Pourquoi feraient-on des efforts ? A quoi bon être meilleur, vouloir sortir du lot, vouloir se battre contre ce qui est injuste, plutôt que de suivre un troupeau de cons ? Non. On va être con, c'est mieux. Ce n'est pas avec les gens qui tiennent ce discours qu'on peut espérer relever le niveau. Ces gens là, qui pensent en réalité à leur propres petits plaisirs, tout en vous faisant miroiter qu'ils ont des convictions nobles, vous tirent vers le bas. Quand on creuse un peu, ces convictions et engagements divers qu'ils vous font miroiter sont en carton, puisque présentes uniquement quand ça ne les dérange pas.

A mes yeux, quand on a de vraies convictions, ont fait de vrais efforts. On ne parle pas de convictions à géométrie variables comme d'une excuse valable ou une fatalité à laquelle on est condamné.

Les convictions à géométrie variables. La Tour Eiffel, le saut, toussa.

 

Pour finir.....

Je n'en peux plus de ces gens là. Et je parle véritablement de ceux qui ne font pas d'efforts, se contentent de surfer sur une vague en affichant leur morceaux de viande. Ces gens accroc à la facilité, alors qu'ils se permettent de rire de ce que je suis, incapables de faire le quart des efforts que j'ai pu faire et fais encore. Capables de se moquer de gens qui ne savent pas tout, capables de se moquer de ceux qui refusent de vivre dans ce monde qu'ils acceptent bêtement.
Ces écolos de comptoir, qui osent parler de bien être animal et d'écologie, prétendant vouloir prendre soin des animaux s'ils en avaient les moyens alors qu'ils les ont, il leur suffiraient de stopper leur comportement nauséabond. Ils tiennent ce discours, tout en bouffant leur steak à côté, alors qu'ils savent ce qu'il se passe derrière tout ça, et ne cachent même pas en avoir conscience.

Je ne suis plus capable de les cotoyer, même de loin.....