Sur mon blog pro, je suis restée dans le presque vague. J'ai voulu partager, mais je me suis dit que mes états d'âmes version très profondes, ne trouvaient pas forcément leur place sur ce blog là. Ici, je vais donc me pencher sur le plus profond et personnel. 
Hier soir, j'ai écrit un article que j'ai fini par supprimer. Même si j'ai envie de parler de certaines choses, il est vrai que je souhaite garder le silence sur d'autres. Et cet article, dans lequel je m'étais vraiment laissée aller, en disait bien trop. 

Ces vivants qui sont morts. Ces vivants qui ne seront plus. Pourquoi les évoquer..... 

Faire un bilan en cette période d'année peut sembler curieux. En réalité, j'en fais régulièrement. Mais celui-ci est davantage en lien avec Samhain, dont le principe consiste a, là aussi, faire certes un bilan, mais un deuil aussi, ou plusieurs. Laisser derrière soi, rompre avec bons nombres de choses, les liens toxiques ou indésirables, des habitudes et aller vers le renouveau. C'est un travail sur soi qui finalement, se fait sur un très long terme. Je vois Samhain comme une célébration qui est un peu comme une fête de deuil de tout. Le jour où table rase est réellement faite, de façon plus officielle, au fil de divers travaux ésotériques. 

Le bilan de l'année - Blog Littéraire et personnel Anamnesis

Le gros travail de cette année a été ma relation avec les autres. C'est un travail profond, qui en réalité concerne de nombreux aspects. Ce que vous faites, êtes... Acceptez et refusez. C'est ce qui fait que j'ai encore coupé des liens cette années. Si j'ai pu me libérer de pas mal de choses, ce travail est toujours en cours et i sera encore long, je pense.

Faire le tri dans les relations, les rapports même plus lointains, dans les réseaux sociaux aussi. En ce moment je suis un peu plus sur FB, parce que je m'y plais bien. Ça passera. icon_lol
Je me contente d'écouter mes besoins et envies. Toujours pas d'envie de retour sur Twitter. Concernant ce coin d'internet, la coupure est faite et définitive. Par chance, la seule personne qui me manquait sur ce réseau a créé un compte instagram et j'ai donc pu la retrouver là. 

J'ai beaucoup réfléchis à ce que j'attendais. Que ce soit sur le professionnel ou le personnel, à chaque niveaux de la sphère personnelle, d'ailleurs. 
Les gens dont j'ai choisi de me séparer, peu importe leur degré de présence dans ma vie ou ce qu'ils représentaient, j'ai choisis en toute connaissance de cause. Pour ces gens, il me suffit d'entendre parler d'eux, et même de les entendre parler tout court, pour me conforter dans ma décision. 

Je ne crois pas en eux. Je crois que tout le soucis est là. Je ne les respecte même plus. A aucun niveau. Il y a des gens qui vous poussent comme ça, à vous dire que vous ne pouvez pas les côtoyer. Ce qu'ils sont, aiment, acceptent, tolèrent, véhiculent. Ça ne peut pas aller. Et ils sont libres de ne pas vouloir avancer tout en se racontant qu'ils avancent. Se bercer d'illusions et mentir à tous ceux qu'ils côtoient est finalement une liberté. Je ne peux rien contre ça. 
J'ai besoin d'être entourée de gens qui ont de vraies convictions, qui, au quotidien, en font de véritables principes de vie. Ceux qui se contentent de jouer les pseudos révoltés pour finalement, en parallèle, continuer comme ça les arrangent et en se racontant des fables.... Ces gens ne m'intéresse pas. Aussi dur que ce soit, c'est ça : Je ne les trouve ni intelligents, ni courageux, ni intéressants et je ne veux pas d'eux près de moi. Tout simplement. Je peux être compatissante et faire un effort quand ça n'est pas volontaire. Mais quand ça l'est... Je n'ai pas de compassion. Je comprends, et justement, le soucis est là : Je comprends ce qu'il se passe, c'est bien là tout le problème ! C'est pour ça que je n'en veux pas, de ces gens là.
Quels conversations pourrais-je avoir vraiment avec ces gens ? Celles où je vais devoir supporter ce que je ne peux déjà plus supporter ? Autant ne pas se faire de mal. Je veux avancer, et pour ça je ne peux pas être accompagnée de gens qui me tireraient vers le bas.

Je crois d'ailleurs qu'aucun de nous ne devrait accepter ça. Ça n'est pas de l'égo, c'est se respecter. Vous non plus, n'acceptez pas des gens qui vous tirent vers le bas, qui ne vous correspondent pas, qui finalement, ne font que vous causer de la peine. 

Le renouveau.... Je choisis tout simplement de me tourner vers autre chose. Des choses plus légères et positives, avec des gens comme moi. Je veux accueillir désormais dans ma vie des gens qui ont les mêmes principes que moi, qui ont à coeur de vraiment travailler sur eux, et non des pseudos révoltés qui passent leur temps à pleurnicher sur la mocheté de la vilaine nature humaine qui les poussent à être des pas beaux, tout comme je ne veux pas de ceux qui se racontent des fables et en racontent aux autres. 

Rideau.

En écoute : The Browning - Optophobia