Il est 23 heures 30. Je viens de pondre un article et même si ça m'a fait du bien de l'écrire parce que c'est un partage, j'ai envie de passer à autre chose. Parfois, je ressens cette sensation étrange, je m'auto saoule. J'ai expliqué un truc et j'ai la sensation d'être chiante comme un jour de pluie sans soleil, mais j'ai pourtant eu besoin de le faire.

La semaine est terminée, je suis fatiguée. Fatiguée, mais contente de cette semaine, même si elle a été difficile. Règles abondantes et douloureuses jusque dans mes genoux (la répercussion de la douleur), nuits sans sommeil, migraine cataméniale, travail qui ne diminue pas. Mais pourquoi elle parle de ses règles, l'autre. Parce que je n'aime pas les tabous, n'en ai pas, les règles affreuses comme les miennes depuis que je suis môme ne sont pas une chose honteuse à cacher. Au contraire. Ça permettra peut être à certains abrutis de comprendre enfin à quel point ça peut faire très mal, et d'arrêter de minimiser ça.
Je suis épuisée, mais satisfaite. Il est assez fréquent que je sois morte mais que je ressente un tel besoin de me détendre, que le sommeil de vient pas, c'est ce qui arrive ce soir. Je suis, de façon assez générale, assez contente de ce qui peut m'arriver, malgré que ce soit si difficile. Je vis de petites choses simples qui peut-être, ne combleraient pas certains d'entre vous. Pas de reproches dans mes mots, juste la conscience d'une différence de personnalité, de goûts, que je comprends et ne juge en rien.

Demain, le matin je répondrai à mes mails pro, l'après midi je vais à la FNAC chercher 3 bouquins, je m'arrêterai boire un coca, et ça me suffit à me sentir bien. Je rentrerai tranquillement, je prendrai sûrement les bouquins en photos pour partager ça sur Instagram (c'est sur celui là que je mets les livres). Si je suis trop fatiguée et aspire au repos, je me collerai devant ma télé, me laisserai aller, et ma foi, les photos attendront...
En ce moment, et depuis d'ailleurs un long moment, je suis dans les contes.  Les 3 livres que je vais chercher demain, c'est ça. J'y trouve un bonheur incommensurable. Je suis surprise de cet amour que je peux éprouver pour ces histoires. Ça été une révélation pour moi. Une passion dévorante. Je ne parle pas d'histoires à la Cendrillon, mais plutôt d'Hansel et Gretel, version non édulcorée. J'aime les contes sombres. Les contes où la sorcière est véritablement une âme noire et perdue, vide de tout, qu'on ne peut pas sauver, parce qu'il n'y a rien à sauver. Les contes où la princesse est une paumée alcoolique travaillant dans un bar plein de drogués. J'ai toujours aimé qu'un côté noir soit présent dans ce que je pouvais lire ou regarder, depuis toute petite. On a même dit que je devais voir un psy... Et à 42 ans, rien a changé. Je dirais que c'est même bien pire. Mais j'aime aussi les histoires tragiques mais belles, où la leçon de vie prend aux tripes, où la force véritable prend la plus grande place, où la logique et surtout la sagesse vont dominer. Sans ténèbres, pas de lumière. 

J'ai écouté peu de musique ces derniers jours. Trop mal, à la tête, au ventre, trop de fatigue. J'ai pourtant reçu des CD, vu des nouveautés... Ça attendra. Le soir, en ce moment, j'arrive juste à me coller devant un film que je ne comprends d'ailleurs pas nécessairement. C'est pour ça que je ne prends plus la peine d'en mettre des nouveaux, et que je colle un truc déjà vu maintes fois. En ce moment, c'est soit Moi Moche et Méchant, soit Scream 4 (mon préféré de tous les Scream). Il sert d'accompagnement, d'images qui défilent pour me distraire, mais delà à dire qu'il remplit sa fonction d'histoire à regarder et entendre... Non. 

J'ai besoin de calme. Pas de vide, d'ailleurs je pense pas pouvoir l'obtenir. Il y a toujours quelque chose dans ma tête. Une réflexion, qu'elle soit ésotérique, spirituelle, personnelle, sur ma santé, une réflexion à une connerie lue quelque part et ces derniers temps, j'en ai trop lues à mon sens, d'ailleurs. 

Et la somnolence arrive enfin. Je vais me coller devant ce film qui passe actuellement derrière moi, et qui va me regarder plus que je ne vais le regarder....

Bonne nuitée petiots.